La validation des acquis de l'expérience

Toute personne engagée dans la vie active, salarié, bénévole associatif, est en droit de faire valider les acquis de son expérience, en vue de l’acquisition d’un diplôme, d’un titre ….

 

Lire le témoignage de P. Roche technicien à la FDC 74.

Demande de congé pour VAE :

La demande d’autorisation d’absence doit parvenir à l’employeur 60 jours, avant le début du processus de validation. Celui-ci doit répondre dans un délai de 30 jours. Il ne peut pas refuser mais peut le reporter de 6 mois.

Le financement de la VAE peut être pris en charge par l’employeur, par l’OPCA ou le FONGECIF de l’employeur. En cas de refus, le financement peut être assuré par le salarié qui peut obtenir des aides du conseil régional.

La procédure d’évaluation par le jury est basée sur l’examen du dossier et peut être complétée par un entretien avec le candidat ou par une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée. Le jury décide de l’attribution totale ou partielle de la certification visée.

VAE CSTC (Certificat de Spécialisation Techniques Cynégétiques, niveau 4)

Un bel exemple le CSTC par la VAE, diplôme de niveau 4, reconnu, indispensable pour dispenser des formations. Le salarié doit rédiger un dossier professionnel permettant la soutenance devant un jury constitué de professionnels et d’enseignants dans la spécialité.

Les frais financiers sont entièrement pris en charge.

Franck DROUYER UPTEC-UNSA est membre du jury ; il peut te conseiller.